back

cahiers

Évoluer aujourd’hui

Ou la question du réemploi du patrimoine architectural existant. Si la notion de patrimoine en France a longtemps concerné les bâtiments à caractère historique, dénommés « monuments », cette notion s’est considérablement élargie ces dernières années. L’ensemble du corpus bâti doit être reconsidéré comme une nouvelle matière première, susceptible d’apporter des solutions dans le territoire saturé des villes et de leurs périphéries. Il doit pouvoir accueillir des populations sans cesse en augmentation et des usages nouveaux à inventer. L’émergence de la question environnementale et le souci d’optimiser les ressources énergétiques ont conduit à une politique de réhabilitation qui, dans la plupart des cas, a eu pour effet l’intervention sur l’enveloppe des bâtiments… Une réponse qui se révèle insuffisante aujourd’hui.

De nos jours, l’objectif devient la restructuration pour une véritable transformation du patrimoine bâti. Un entrepôt, une friche industrielle, un bâtiment de tertiaire obsolète ou un équipement fonctionnel dépassé deviennent autant d’opportunités d’apporter des nouvelles solutions pour habiter, travailler, se cultiver, jouer…

Passionnés par les questions structurelles, nous abordons ces questions nouvelles sous l’angle de la déconstruction/construction, une pratique qui demande une expertise et un savoir-faire éprouvé. Le caractère constructif devient la clef d’entrée créative du projet et permet dans son objectivité de saisir les opportunités qu’offrent le bâtiment pour, bien souvent, aller plus loin que l’objectif désigné.

Couverture du cahier Évoluer aujourd’hui Afficher le PDF